Écrire :  À qui ? Quoi ?

 Cet exercice est très efficace pour vous débarrasser d’un stress inutile lié à :

  • Une personne, vivante ou non, lorsque vous vous sentez envahi(e) de colère, de douleur, de tristesse, ou autres émotions toxiques.
  • A vos travers : timidité, côté râleur ou menteur, dépendance à l’alcool, au tabac, à la nourriture…
  • Tout ce qui représente une difficulté ou une gêne dans votre quotidien  : injustice, travail, manque d’argent, hommes, femmes, votre conjoint(e)…

Il se présente en deux parties, détaillées ci-dessous. Je vous invite vraiment à suivre ces deux étapes « à la lettre ». N’hésitez pas à m’envoyer un courriel (marie-pierre@mouneyres.net) pour me donner votre retour sur ce puissant exercice.

1- Préparation

  • Installez-vous confortablement, le dos bien droit sur votre chaise, les jambes décroisées,
  • Fermez les yeux,
  • Inspirez profondément en comptant de 10 à 1,
  • Expirez lentement en visualisant les émotions présentes,
  • Ouvrez les yeux,
  • Prenez quelques feuilles (choisissez deux couleurs différentes), deux enveloppes et un stylo qui écrit bien (rien de plus agaçant qu’un stylo qui manque d’encre alors que vous êtes bien lancé dans l’écriture).

2- Première étape

Choisissez les feuilles d’une couleur et commencez à écrire. Le but, ici, est d’exprimer, sans retenue TOUS vos ressentis :

  • Votre frustration,
  • Votre rage,
  • Votre colère,
  • Votre tristesse,
  • Vos désirs de vengeance,
  • Votre sentiment de trahison,
  • Votre déception,
  • Votre désillusion,
  • etc.

Ne mettez aucune limite à vos écrits, crachez tout votre venin, verbalisez les non-dits, insultez la personne concernée en lui attribuant tous les adjectifs qui vous viennent, sans aucune retenue. Plus vous vous défoulez, plus l’exercice est efficace. Une fois que le stylo se calme et que plus rien ne sort, cette première étape est terminée.

NE RELISEZ SURTOUT PAS VOS ECRITS, VOUS ANNULERIEZ LES BIENFAITS

  • Pliez la lettre,
  • Mettez-la dans une enveloppe,
  • Cachetez-la,
  • Écrivez le nom du destinataire (Auguste, Papa, Mon patron Dupont Lajoie…),
    ou votre émotion (Ma jalousie, Ma peur, Ma colère, Ma tristesse…).

3- Deuxième étape

Vous allez maintenant écrire une autre lettre (prenez une autre couleur de feuilles), en détaillant ce que vous aimeriez lire ou entendre de la personne/difficulté à laquelle vous avez écrit lors de la première étape.

Calmez votre mental, qui va certainement vous dire « Mais il n’aurait jamais dit ça, fait ça….. ».
Écrivez ce que vous aimeriez lire de la personne ou de la difficulté.

  • Fermez les yeux
  • Inspirez profondément en comptant de 10 à 1
  • Expirez lentement en visualisant les émotions présentes
  • Ouvrez les yeux
  • Prenez les autres feuilles (couleur différente),
  • Commencez à écrire TOUT ce que souhaiteriez lire de la personne qui répond à votre première lettre,
  • Arrêtez-vous dès que la spontanéité s’arrête et que vous sentez que le mental revient au galop.

NE RELISEZ PAS CE QUE VOUS VENEZ D’ÉCRIRE

  • Pliez la lettre,
  • Mettez-la dans la seconde enveloppe,
  • Cachetez-la,
  • Écrivez le nom du destinataire (vous),
  • Ajoutez le nom de l’expéditeur (la personne ou votre émotion (Ma jalousie, Ma peur, Ma colère, Ma tristesse…).

4- Et après ?

Conservez les deux enveloppes jusqu’à ce les émotions/difficultés soient dépassées, puis brûlez-les SANS LES RELIRE.

Pourquoi ne faut-il jamais relire ces lettres ?

Une de mes clientes avait fait cet exercice il y a plusieurs années, lorsqu’elle traversait de graves problèmes conjugaux. Lorsque je  la revois, 3 ans plus tard, je ressens à nouveau cette colère envers son mari, alors que tout s’était parfaitement calmé. A ma surprise, elle m’avoue qu’elle est retombée sur ces lettres et a relu la première….

Elle a ancré à nouveau sa colère, qui s’est même amplifiée….

 

Vous pouvez renouveler cet exercice autant de fois que nécessaire, tant que vous ressentez le moindre sentiment d’amertume à l’égard de la personne, de la situation ou de l’évènement déclencheur.

Pour aller plus en profondeur
au cours d’une séance « Mots pour Maux« ,
contactez-moi au 06 08 06 71 09
ou par mail : marie-pierre[at]mouneyres.net